Réhon

Krav Maga

Meurthe et Moselle

Depuis 2005

Découvrez le

Krav Maga!

Simplicité, rapidité et efficacité sont les principales caractéristiques du Krav Maga.
C’est pourquoi cette discipline a été adoptée par toutes les forces armées Israéliennes, certaines unités de police américaine, agents du F.B.I. ou autres gendarmes du G.I.G.N.

Le Krav Maga signifie en hébreu « Combat Rapproché », il comporte deux parties :

La self défense

C’est la charpente du Krav Maga ! Elle renferme des techniques variées visant à permettre à ceux qui y sont initiés de se défendre contre une attaque, éviter les blessures et de venir à bout d’un assaillant. Cette partie contient des parades contre une grande variété d’attaques armées ou non et dans des positions de base différentes : debout, assis, couché…

Le combat corps à corps

Il constitue une phase plus avancée du Krav Maga! Il enseigne la façon de neutraliser rapidement et efficacement un adversaire. Il regroupe des éléments ayant trait au combat proprement dit : les tactiques, les feintes, la combinaison d’attaques différentes, la dimension psychologique du combat… et autant d’exercices permettant de renforcer son esprit et de développer une capacité à gérer des confrontations violentes dans un état de stress.

Nos Cours enfants

De 11 ans à 15 ans

Nos Cours adultes

A partir de 15 ans

Nos Cours adultes

A partir de 15 ans

La légitime défense

Pour que la défense soit légitime, elle doit répondre aux trois points suivants :

  • Une riposte nécessaire : Si aucune autre alternative n’est possible (la fuite par exemple);
  • Correspondre à une nécessité impérieuse : (que la victime n’ait pas le temps de recourir à la Police par exemple);
  • Être proportionnée à l’attaque : On répondra de manière violente que pour se défendre immédiatement. Il n’y a pas de légitime défense lorsque la riposte a lieu alors que l’agresseur part ou que la violence vise à prévenir une agression future ou incertaine. Le Krav Maga étant une self défense, il s’inscrit dans ce cadre légal. De fait, l’instructeur doit être informé et en informer ses élèves.

En France, les textes de références sont les articles 122-5 à 122-6 du Code Pénal.