Représentant: Richard Douieb

R.Douieb

Si l'on demande est-ce que les Arts Martiaux sont efficaces dans la réalité ? cela sous entend que l'art Martial fait l'homme. Or, en Krav Maga on a tendance à penser que c'est l'homme qui fait l'Art Martial. Richard Douieb enseigne en France et en Europe depuis 1987 le Krav Maga. Il a été délégué officiellement par Imi LICHTENFELD, le fondateur.

Né à Jérusalem en 1956, Richard Douieb a vécu en France jusq'à l'âge de 16 ans. Il retourne en Israël où il débute les arts martiaux. A 17 ans, à l'armée il découvre le Krav Maga. Il passe un diplôme d'instructeur militaire avec Imi Lichtenfeld. A l'âge de 23 ans, Richard revient en France. Il pratique différentes disciplines : Atemi-ju-jitsu, Boxe thai, Boxe Américaine, où il obtient un titre de champion de France en 1983. Finalement Richard décide de se consacrer au Krav Maga après avoir passé son diplôme d'état en Israel. Il ouvre la première école de Krav Maga en 1987. La renommée de la discipline s'est répandue quand, en 1993, il devient formateur en self-défense du GIGN. Il le restera jusqu'en 2005.

Curriculum Vitae

1970 à 1973- Gymnastique acrobatique après six ans de natation.- Apprentissage de la boxe anglaise.


1973 à 1974- Une année de Karaté et de Krav Maga au Kibboutz en Israël.


1974 à 1976- Recrutement dans une unité commando d'élite de l'armée israélienne. Diplôme militaire de Krav Maga.


1976 à 1977- Démobilisation de l'armée après blessure. Une année de convalescence en maison de repos.


1977 à 1980- Reprise des cours de Krav Maga quotidiennement, parallèlement à des études de professeur d'éducation physique. Diplômes obtenus : professeur de gymnastique, moniteur et ceinture noire de Krav Maga.


1980- Retour en France. Apprentissage du Judo, Ju-Jitsu et boxe américaine, française et Thaï.


1982- Passage de la ceinture noire en Ju-Jitsu et boxe américaine. Obtention du deuxième Dan de Krav Maga, passé en Israël.


1983 à 1986- Champion de France de boxe américaine et enseignement de boxe américaine à Argenteuil.Plusieurs séjours en Israël pour stages. Obtention du troisième Dan de Krav Maga.


1987- Passage du diplôme de professeur de Krav Maga reconnu par l'éducation nationale en Israël. Retour en France et fondation de la première école de Krav Maga. Mandat de représentant officiel du Krav Maga en Europe délégué par le fondateur.


1990 - Plusieurs retours en Israël. Obtention du quatrième Dan de Krav Maga.- Début des stages réguliers (jusqu'à aujourd'hui).à la société F.O.R.S. (Organisation de recherche technique dans la sécurité) en Suisse.


1993- 1ère année en tant que formateur officiel des gendarmes du G.I.G.N. (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale). Cours régulier jusqu'en 2005.


1994- Début de la formation de la direction de Police et des Sport de Lausanne, sous forme de stage.


1995- Obtention du cinquième Dan.- Début des stages réguliers à l'unité d'intervention polonaise Centrum Skolenia Policji.


1997- Création de la Fédération Européenne de Krav Maga.


1998- Sortie de son livre "Krav Maga self-défense".


2000- Obtention de la 6ième Dan lors du séminaire internationnal des enseignants. (En image sur le site de la F.E.K.M.)


2003- Richard fête ses 30 de Krav Maga.


2007- 20 mars : optention du BEES (Brevet d'Etat d'Educateur Sportif) 1er degré; La F.E.K.M. fête ses 10 ans.


 

2009- La F.E.K.M. change le logo du Krav Maga pour se démarquer des nombreux courants de Krav Maga venant de nulle part et pour garantir sa qualité d'enseignement. Un nouveau logo est choisit à l'unanimité.


2011- Suite à certaines difficultés récurrentes, Richard Douieb et la quasi totalité des instructeurs décident de quitter la F.F.K.D.A. pour préserver le Krav Maga tel qu'ils le connaissent.


2012- La F.E.K.M. se structure, 7 commissions sont en place, Steve Schmitt est nommé Directeur Technique Européen et Directeur Technique nationnal. Teddy De Baere est nommé à la tête de la Commission des Publics Minoritaires et fait parti de la Commission de la Communication F.E.K.M.

  R.Douieb
 

Quelques mises au point nécessaires "Que dire sur certaines disciplines aux noms étrangement similaires à la nôtre? Il est évident que leurs synthèses n'ont de commun avec le Krav Maga que la dénomination approchante. Ces soi-disant grands maîtres se sont vus décernés leur grade par eux-même, avec une suffisance qui n'atteint dans son ampleur que leur nombre de dan auto attribués. Lorsque l'on va jusqu'à dire que sa discipline est un mélange de boxe américaine et de Krav Maga ou que l'on s'inspire d'arts Martiaux codifiés par des règlements stricts, il est évident que l'on n'a rien compris de l'essence de notre pratique. Le Krav Maga est un Art Martial complet et en tant que tel on est obligé d'y retrouver des techniques inhérentes ailleurs. Ce qui fait notre originalité ce ne sont pas ces techniques mais la manière de les utiliser et surtout le moyen dans la pratique de réduire les risques à leur minimum. Le Krav Maga n'est pas un Art Martial en plus. Si deux pratiquants utilisent un même coup de poing ou de pied ou un même dégagement d'étranglement, je pourrais discerner lequel des deux pratique notre discipline. Je m'insurge également contre quelques véritables enseignants d'un niveau moyen, dont le travail prioritaire est de former d'autres enseignants en quelques jours, et bien sûr pas très bien mais en tout cas pour très cher, sur lesquels ils règneront sans partage, sans convivialité, et avec une déontologie qui ferait rougir de honte mon maître Imi dont ils se réclament pourtant. Enfin pour en terminer avec cette mise au point sur le parasitage obligé d'une méthode dont le succès va croissant, j'ajouterais que le motif de ma colère ne vient pas de l'inquiétude que je pourrais avoir sur le développement de la F.E.K.M. qui ne craint rien de ces éléments négligeables, mais plutôt du tort que ces faux enseignants procurent à leurs quelques élèves qui sont venus se ranger de toute bonne foi sous la responsabilité de ces irresponsables prêts à les abuser pour assouvir leur petit besoin de pouvoir. Légitimité Quelques éclaircissements concernant l'historique: En 1988, Imi a estimé que j'avais le niveau requis après 15 ans de pratique de Krav Maga pour le représenter en Europe. Il me nomma son représentant, lettre officielle à l'appui. A l'époque, il n'existait qu'une seule association en Israël, excepté celles de Daren Levine et d'Eli Aviczar (respectivement créées en 1983 et 1984). En 1994, Eyal Yanilov crée son association, l'IKMF. Je suis pour ma part resté avec mon Maître jusqu'à sa mort en suivant son enseignement pendant 24 ans. La richesse d'Imi était telle que, durant toute cette période, j'avais sans cesse des choses à apprendre. Ma rencontre avec lui a été une providence tant sur le plan technique qu'humain."

R. DOUIEB    

NE VOUS FAITES PAS ABUSER PAR L'EFFET "ASPARTAME" :

Ca porte le nom de Krav Maga, ça ressemble au Krav Maga, ça a un côté officiel mais ça peut ne pas être du Krav Maga... RENSEIGNEZ-VOUS!


R.Douieb

Le Krav Maga c'est:
-un programme spécifique et détaillé par ceinture;
-une partie Technique ET une partie Combat;
-un cours structuré par niveau.

Il n'existe pas d'équivalence. Une ceinture noire de Krav Maga connaît le programme technique du Krav Maga et pratique depuis au moins 5 ans.

Lire la suite...

Un championnat de France de Krav Maga??

La mission de la Fédération Européenne de Krav Maga F.E.K.M. est de promouvoir le Krav Maga en en respectant la nature, la richesse technique et les principes spécifiques mis au point par son fondateur Imi Lichtenfeld.

Voici pourquoi la F.E.K.M. ne peut envisager sérieusement un championnat de cette discipline.

La compétition organisée dernièrement ne peut être qualifiée de Compétition de self-défense (le Krav n'est rien d'autre). Cette appellation n'aurait pas de sens à moins de laisser à chaque fois un participant sur deux blessé ou pire ! De plus 50% du Krav Maga est constitué de combats, ce qui n'apparaît pas dans ce championnat.

L'intitulé le plus juste serait donc "Compétition de démonstrations de Krav Maga". Cependant, un championnat basé sur des démonstrations dont la notation est encouragée par l'originalité des techniques irait vers un objectif très différent de ce pourquoi le Krav Maga a été conçu, la logique et l'efficacité technique n'étant pas prioritaires. Une démonstration est basée sur un ensemble chorégraphié et donc préparé à l'avance. Quand on note une démonstration on va forcément accentuer ce qui est intéressant pour le spectacle. Ainsi, les techniques efficientes qui ne sont pas les plus spectaculaires ne peuvent que se détériorer davantage au fil des organisations futures de ces compétitions, de même que la précision des gestes et la justesse des distances qui ne sont pas prises en compte, et qui devraient être appréciées pour mettre toutes les chances du côté du pratiquant en cas de réel besoin de se défendre physiquement.

Pour donner une image, mettre sur pied une compétition de KM avec médaille d'or, d'argent et de bronze, c'est un peu comme donner la médaille du courage pour haut fait d'arme, en temps de paix pour une démonstration de deux minutes...

Pourquoi Imi, compétiteur de haut niveau, n'a-t-il jamais mis au point de compétition de KM ? La réponse est que le KM n'est pas un jeu réduit à une simple compétition sportive, même si nous pouvons féliciter l'investissement de certains compétiteurs de ce récent évènement, qui n'ont pas ménagé leur peine.

Notre école F.E.K.M. a la responsabilité de ne pas voir dériver le KM vers autre chose que ce pourquoi il a été créé, en se dégradant pour des raisons futiles.


Départ de la FFKDA

"Soucieux de préserver le Krav Maga dans son intégrité nous considérons que les candidats aux examens de grades doivent être évalués uniquement par des jurys ayant appris cette discipline. Nous ne reconnaissons pas les personnes qui ont reçu des grades autrement. Pour le futur pratiquant souhaitant apprendre le Krav Maga une confusion importante provient d'une loi autorisant un Karateka ayant un grade (1er, 2eme,3eme dan etc....) à revendiquer le même en Krav Maga ou dans n'importe quelle autre discipline associée sans aucune formation spécifique. Certains moniteurs de Karate peu scrupuleux détournent cette loi à leur profit. Des responsables de courants prétendant s'appeler Krav Maga ayant reçu une formation succincte, voire pas de formation du tout ont été évalués par des jurys Karatekas sans la présence d'aucun responsable de la discipline.

Malgré plusieurs réclamations concernant ces sujets auprès des instances de la FFKDA tout au long de ces presque 6 ans passés dans cette fédération, nous n'avons constaté aucune amélioration de ces dérives et obtenu aucune réponse de la part de son dirigeant. Les personnes intéressées par l'apprentissage du Krav Maga prennent le risque de se rendre en toute confiance chez un enseignant qui aura un dan en Karate ou qui provient de ces courants peu ou pas initiés au Krav Maga. Cet instructeur prétendra alors enseigner le Krav Maga pensant qu'il connait notre discipline. Pour éviter cette confusion et permettre à tous ceux qui le souhaitent d'avoir accès à un Krav Maga authentique nous avons pris la décision de quitter la FFKDA dès le 15 Septembre 2011. La F.E.K.M. forte de plus de 12200 licenciés (la plus grande fédération sur le plan international) ne reconnait donc pas les quelques centaines d'adhérents qui y seront restés."

Les responsables français de la F.E.K.M.- Juin 2011

Complément de Richard DOUIEB

"Concernant la récente riposte du DTN FFKDA, je souhaite revenir sur certains point soulevés par lui dans la vidéo du site ffkaraté : le séminaire enseignants a été payé en partie par la FFKDA ces trois dernières années ainsi que je n'ai pas manqué d'informer chacun de nos responsables. Cette petite dépense ne peut être comparée aux 300 000€ perçus pour l'unique saison 2010-2011. A titre d'exemple, notre seule association KMPR a largement payé ce séminaire par ses licences versées la saison dernière à la fédération de Karaté. J'ai toujours insisté et vais continuer après notre départ de la FFKDA pour que les autres écoles que la F.E.K.M. ne soient pas mises sur le banc de touche, dès lors que nous pourrons voir que les principes du Krav Maga sont bien compris. A ce propos, des candidats d'autres courants qui sont venus passer un dan en Krav Maga le 5/12/2010 n'avaient aucune idée de ce qui constitue les particularités de notre discipline. Après être partis de l'examen sans l'avoir terminé, iIs ont été rappelés très rapidement par le DTN adjoint qui leur a proposé de repasser cet examen par.....des jurys Karatekas n'ayant jamais appris le Krav Maga, pour gagner quelques licenciés de plus. Il faut reconnaitre cependant qu'un de nos jurys de ce 5/12/2010 n'aurait pas dû se permettre de faire cette remarque sur la méconnaissance de ces candidats. Ces derniers ont cependant été notés objectivement et en toute impartialité. Pour preuve de notre bonne foi des candidats d'autres courants que le nôtre ont réussi leur examen en étant examinés par des jurys F.E.K.M.. Par ailleurs une jury du Brevet d'état à la même période n'aurait jamais dû déstabiliser un de nos candidats au BEES en lui disant qu'elle se demandait comment on pouvait pratiquer une discipline pareille, en parlant du Krav Maga. Cette dernière n'a d'ailleurs subi aucune remontrance de la FFKDA suite à son comportement.

Dominique Charré parle de moi en tant qu'éternel insatisfait. Effectivement j'aurais préféré travailler en pleine collaboration avec la FFKDA durant ses six dernières années où j'ai passé trop de temps à tenter d'éviter des dérives et à obtenir comme autant de faveurs de simples et modestes retours tels qu'avoir accès aux examens dans une tenue qui ne serait pas un karategi (kimono), ou essayer d'éviter que des gens passent un grade en quelques minutes et à coup sûr, et bien entendu sans aucune volonté de vérifier leur réel niveau, pour la seule raison qu'ils proposaient d'amener quelques adhérents à la FFKDA. J'aurais souhaité comme vous tous que le Krav Maga soit réunifié autour d'un programme technique cohérent autour duquel tous les courants auraient pu se reconnaitre, sans passe-droits. Je vais pouvoir désormais, comme vous, m'atteler à un travail essentiellement constructif. Que dire de certains militaires qui ont obtenu leurs ceintures après quelques jours de formation par......... des jurys Karatekas ?

De plus, je tiens à rectifier les propos de Mr Charré qui dit que les grades décernés par la F.E.K.M. seront illégaux. J'affirme au contraire que les grades que nous décernerons seront parfaitement légaux, de plus ils seront légitimes.

Bien que le passage à la FFKDA ait été important pour modifier son image aux yeux du public, le développement du Krav Maga, qui a commencé bien avant la FFKDA, ne provient pas de cette fédération. Il est la conséquence de l'esprit génial de son fondateur et le résultat d'un travail sérieux, effectué en amont par notre école principalement. "

Richard DOUIEB

Réponse à la lettre de M. DIDIER du 5 septembre 2011

Mr Didier,

J'accuse réception de votre courrier du 5 Septembre dernier ainsi que de la video parue sur le site internet dela FFKDA. Video à laquelle j'ai déjà répondu sur notre site comme vous le savez probablement.

Dans ce courrier, il est clair que vous ne vouliez pas me licencier contrairement à votre affirmation dans la lettre que moi et nos responsables ont reçu puisque peu de temps avant que je vous annonce mon départ le DTN Mr Charré m'a proposé de signer un nouveau contrat de travail.

Dans le courrier que j'ai adressé à Mme la ministre je ne souhaitais pas faire étalage de mes connaissances en droit, je faisais simplement état d'injustices provenant de la fédération que vous dirigez. Les lois que tout le monde sait injustes doivent être changées et vous en auriez pu, dû en être l'artisan.

La loi permettant la régularisation de mes grades aurait dû être le point de départ d'une structuration ordonnée donnant la possibilité d'accueillir tous les courants et de les réunir autour d'un programme cohérent sous votre supervision éclairée. Elle n'a pas été utilisée ainsi puisque vous avez accueilli et accordé des grades sans aucun contrôle. La forme d'utilisation de cette loi n'a donc pas protégé le Krav- Maga, elle n'a fait que l'affaiblir pour son avenir.

Vous dites que le comité général a voté un budget de 100 000€ pour permettre le développement du Krav Maga, montant qui doit être étalé sur toute la période où nous faisions partie de la FFKDA, et peu élevé pour notre groupe qui est avec vous depuis six ans. La tournure de cette phrase est d'ailleurs litigieuse et pourrait faire croire que cette somme m'aurait été reversée à titre personnel. Je précise donc qu'il n'en est rien. Je me dois de vous informer que j'ai tenu nos responsables au courant à chaque séminaire enseignants des 779€ + environ 400€ de frais mensuels que la FFKDA m'a versé ainsi que le paiement d'une partie du séminaire enseignants (pour les Français). 100 000€ constituent un montant faible au regard des plus de 300 000€ que vous avez perçu par nos licences pour la seule saison 2010/2011. Dois-je vous rappeler qu'au départ vous aviez signé une convention que je détiens toujours, qui me désigne comme responsable de commission, et qui stipule que vous deviez reverser à cette même commission la moitié des sommes encaissées par la FFKDA ? Je n'ai bien entendu jamais eu la responsabilité promise, pas plus que la somme dite.

Vous dites que tout ceci n'a servi que mon propre intérêt. En fait mon intérêt aurait été de consentir à toutes vos injustices et d'accepter un 7è dan qui m'a été proposé voici un an. J'aurais pu personnellement tirer mon épingle du jeu de plusieurs manières au fil du temps, bien au chaud, en restant à la FFKDA, comme vous le savez.

Mr Lichtenfeld n'est pas photographié en Karategi mais en kimono de Judo. Il voulait donner une dimension d'art martial au Krav Maga, en répétant aussi le système des dan, ce que je voulais moi-même suivant son inspiration, en intégrant la FFKDA accompagné de tous nos responsables volontaires. Cela ne fait pas pour autant du Krav Maga un Karate. J'avais espéré que cela en ferait une discipline affinitaire, ou associée.

J'ai été honoré comme vous le savez de passer ce 6è dan devant ces noms prestigieux des arts martiaux. Je pensais à tort que c'était un point de départ qui me permettrait d'avoir la possibilité de construire un édifice solide au service des pratiquants de Krav Maga. A présent comprenant bien les rouages de votre système je ne suis plus fier de ce grade que je n'affiche plus depuis un moment.

Vous m'écrivez que je suis doué pour faire commerce de ma discipline mais posez plutôt cette question à Mrs Charré et Tramontini qui me connaissent mieux que vous avez essayé de le faire. S'ils peuvent vous répondre franchement ils vous diront que l'argent n'a jamais été un moteur pour moi. Je pense en fait que vous le savez déjà. Je vais quand même vous répondre que depuis 1997 date de création de la F.E.K.M. j'en ai été bénévole jusqu'à cette saison, mes revenus provenant de mes cours et stages et honnêtement gagnés. Connaissez-vous tellement de gens travaillant plusieurs heures par jour gratuitement pendant 14 ans par idéal ?

Je ne suis bien entendu plus le seul technicien de cette discipline et heureusement, mais je suis le seul en Europe qui ait eu la grande chance de côtoyer et d'apprendre d'Imi Lichtenfeld durant 24 ans.Sans fausse modestie je pense être celui qui a eu l'occasion de mieux comprendre le Krav Maga grâce à cette proximité. Je suis celui qui a démarré le Krav Maga en Europe, et naturellement le plus légitime.

Mes propos sont d'ailleurs appuyés par une lettre signée du fondateur en personne me désignant son représentant en Europe. Vous n'avez fait qu'officialiser l'évidence.

En conclusion je sais que mon départ ne vous laisse pas indifférent quoi que vous disiez le contraire, sinon votre video animée par Mr Charré et votre courrier n'aurait pas été réalisés. Je souhaite au passage rectifier l'affirmation faite dans cette même video de votre site internet disant que les grades que je décernerai seront illégaux. Ce ne sera pas le cas. Non seulement ces grades seront légaux mais ils seront légitimes.

Je vous crois cependant quand vous dites que mon avis ne possède aucune valeur à vos yeux, sinon nous aurions construit une belle structure en pleine collaboration, dans un climat de confiance et dans le souci de nos adhérents. Ce sont plus les conséquences de mon avis qui vous touchent et le départ de tant de licenciés.

Vous aviez un responsable honnête et dévoué à sa cause qui aurait dû être la vôtre. Je regrette pour vous que vous n'ayez pas eu la courtoisie de vous en apercevoir.

Mon départ et celui de nos nombreux adhérents qui ont la vision claire protègera l'avenir du Krav Maga."

Richard DOUIEB