Histoire de notre club.


Fondé en 2005 par Jean-Marc ACHOURI, médaillé jeunesse et sports.

Formé par Richard DOUIEB, Jean-Marc est ceinture noire première darga de Krav Maga et ceinture noire Karaté 3ème Dan FFKAMA.

Jean-Marc et Richard


Notre club bénéficie de plus de 10 années d'expérience qui en font un club de renommée en Meurthe-et-Moselle et principalement dans le bassin de Longwy.


Interview de Jean-Marc Achouri.

-Tu es sportif depuis toujours. Quand as-tu commencé à faire du sport?
-J’ai commencé à l’âge de 5 ans par du judo, puis j’ai enchainé la boxe vers 6 ans et commencé le karaté dans les années 70-72 et le Krav Maga depuis 12 ans. J’ai donc créé mon club de karaté à Réhon il y a une trentaine d’années et ensuite mon club de Krav Maga à Réhon également.
-Quel grade as-tu en karaté?
-Je suis ceinture noire 3ième Dan en France et 4ième Dan en Belgique.
-Quel grade as-tu en Krav Maga?
-Je suis ceinture noire 1er darga.
-Comment as-tu connu le Krav Maga?
-J’avais mon copain Jean-Paul avec qui je faisais du karaté en Belgique qui me dit un jour: "vient, on va essayer du Krav-Silat à Namur". J’y suis allé et ça ne m’a vraiment pas plus, on ne faisait que se mettre des claques dans la figure…
En allant acheter des articles pour le club de karaté, je vais voir mon fournisseur Joseph qui tenait une boutique d’équipement pour art martiaux. Et je lui en parle…
Il me dit alors qu’il connait quelqu’un qui a été faire du Krav Maga et que ça lui a plu et qu’il compte continuer, qu'il repart certainement un weekend à Paris pour apprendre, si ça m’intéresse, je peux lui téléphoner.
Après être rentré chez moi, je me suis dit que ma déception du Krav-Silat ne devait pas m’empêcher d’essayer le Krav Maga.
En effet, dans la revue Karaté-Bushido pour laquelle je suis abonné, je voyais toujours de la publicité pour le Krav Maga... Krav Maga Richard Douieb. Ca faisait des années que je voyais cette pub-là, je me suis dis que j’allais essayer.
Donc, j'ai téléphoné à Yannick et il me dit: "tu peux passer chez moi et on en parle".
Je travaillais à l’époque dans le village ou habite Yannick, je suis donc passé chez lui et il me dit alors: "je suis allé faire un stage à Paris, c’est super bien."
-C’était en quelle année?
-C’était en 2002.
Il m’explique ce qu’est du Krav Maga et si ça m’intéresse, samedi je peux aller à Paris avec lui pour faire le stage suivant.
Le samedi suivant nous sommes donc partis à la capitale pour mon premier stage de Krav Maga.
Ensuite nous n’avons pas arrêté de suivre tous les cours tous les samedis à Paris avec mon Espace. Yannick s’en rappelle bien de mon "inusable" Espace... L’ambiance avec Richard était super bonne, cette ambiance qu’on ne retrouve malheureusement plus dans les clubs de judo ou karaté actuellement. On ne cherche pas à être le meilleur car il n’y a pas de compétition en jeu, la seule compétition qu’il y a entre nous c’est le passage de ceinture. Mais cela reste dans le grand respect des autres. Et c’est ce que je recherchais dans un club sportif. Je l’ai trouvé dans cette Fédération qui est la Fédération Européenne de Krav Maga Richard Douieb.
-Combien de temps as-tu mis avant d’avoir ta ceinture noire?

jeanmarc et olivier

-J’ai quand même mis 10ans avant d’avoir ma ceinture noire, mais ce n’est qu’un détail, chacun va à son rythme et c’est très bien ainsi.
-Quand es-tu devenu initiateur?
-J’ai passé ma ceinture verte et mon stage d’initiation après Yannick car je me suis fait opéré des cervicales et j’ai eu mon brevet d’initiateur 1 an après lui suite à 3 stages d’hiver.
-Tu étais donc ceinture verte quand tu as ouvert le club de Réhon?
-Oui, c’est ça, c’était en février 2005. Ceinture verte et initiateur car on ne peut pas ouvrir de club si on n’est pas initiateur.
-Tu es devenu ceinture noire en quelle année?
-C’était en 2012.
-Qui t’as aidé dans la création du club?
-Etant donné que je gérais déjà le club de karaté, j’ai créé la partie administrative tout seul aidé de Yannick avec le personnel de la gendarmerie qui ont fait la démonstration.
-Combien d’affilés avais-tu lors de l’ouverture du club?
-Nous avions une quinzaine d’élèves à l’époque.
-Quelles sont les grosses évolutions au sein du club depuis sa création?
-Nous avons eu beaucoup de mal à démarrer car je ne faisais pas beaucoup de publicité. Je ne cherchais pas à avoir beaucoup d’élèves, je cherchais juste des gens honnêtes qui ne créeraient pas de problème. J’avais pas mal de policiers et d’agents de sécurité, je faisais du tri sélectif.
-Passé de 15 à plus de 100 affiliés, comment s’est passé cette évolution?
-Progressivement 30, puis 40, puis mon objectif a été 81 élèves qui est dépassé depuis.
Quand j’ai eu l’occasion d’avoir quelques élèves policiers, ça m’a permis de respirer car je savais que je n’aurais plus de personnes malintentionnées pour s’inscrire au club. J’ai commencé à faire de la publicité ce qui nous permet aujourd’hui, de compter plus d'une centaine d’inscrits.
-Combien de temps consacres-tu au club par semaine?
-Je suis présent, 3 fois 2 heures et demi pour les cours par semaine, plus tout ce qui est administratif et organisationnel, cela me fais environ 10-12 heures par semaine pour Réhon et quelques heures pour le cours de Longwy de 12h00 à 14h00 les lundis, mercredis et vendredis.
-Merci Jean-Marc et bonne continuation.

Interview: Jean-François Nitelet

Remerciements.

Il s’agit là pour moi, hors le fait de n’oublier personne, de réussir à exprimer ma gratitude à l’ensemble des personnes qui d’une manière ou d’une autre ont joué un rôle dans la construction et le développement du club…

La toute première personne que j’aimerais remercier, c’est évidemment Richard DOUIEB qui, par sa disponibilité et sa simplicité, a su largement développer cette discipline et a su, de la même façon, la faire apprécier au plus grand nombre.

A ceux qui m’ont aidé et m’aident encore à viser le meilleur des niveaux... que je peux,... et au-delà...

Je tiens également à remercier Yannick sans qui je n’aurais pas connu le Krav Maga. Je le remercie de m’avoir fait partager sa passion, et d’avoir toujours été une source d’idées dans le développement du club.

A Gilles de Strasbourg, ainsi qu’à tous les instructeurs, que j’ai toujours plaisir à revoir et avec qui c’est toujours un bonheur de travailler dans la bonne humeur....

A ceux qui m’aident et me supportent au quotidien.

A Annelyse, secrétaire, qui avec gentillesse et rigueur gère efficacement tout le volet administratif du club.

A Sabrina et Olivier, adhérents, bénévoles et instructeurs du club, qui contribuent au bon fonctionnement de celui-ci grâce au nombreux services qu'ils apportent.

A Jean-François, adhérent, instructeur et administrateur bénévole du site internet.

A la Mairie de Réhon pour les salles qu’elle met gracieusement à notre disposition et pour l'aide qu'elle nous apporte chaque année.

Et pour finir je remercie celles et ceux qui par leur simple présence et leur motivation contribuent chaque jour, à faire du club ce qu’il est.

Jean-Marc Achouri